Existrans – Une marche pour les droits des trans et des intersexes

Cette année, c’était la 20ème. Nos revendications sont toujours nombreuses et nos droits sont toujours piétinés comme le dit bien l’affiche de la marche 2016. Tout cela me met très en colère. Hollande et son gouvernement se sont clairement moqués de nous même si on s’en doutait un peu à l’avance. Pire, un certain nombre d’associations dites « LGBT » aussi. Comme le pointait très justement Alice Coffin1 il y a quelques jours, les gays cisgenres n’ont pas toujours brillé par leur soutien aux revendications autres que le mariage…

01.png
Pourtant, malgré tout ça, aujourd’hui, j’ai ressenti de l’espoir et une belle énergie. Déjà, il y avait du monde, et ça, c’est toujours bien. Ça permet de voir qu’on est pas seul·e·s. Ensuite, c’était assez sympa de voir que d’années en années, il y a de nouvelles générations qui viennent, qui font leur première marche, qui échangent avec les générations précédentes. C’est un beau moment de transmissions d’anecdotes et de stratégies militantes.

Et puis j’ai été sensible au fait que cette année les revendications spécifiques aux intersexes étaient davantage visibles. Ainsi, dans le communiqué de presse, il y avait toute une partie sur les mutilations subies par les enfants intersexes :

Chaque jour, des enfants intersexuéEs viennent au monde, en France ou ailleurs. Aujourd’hui encore, la médecine occidentale moderne s’obstine à faire de ces variations notamment morphologiques, hormonales et/ou génétiques des caractères sexués un état pathologique nommé « trouble du développement sexuel ». Ce diagnostic entraîne la mise en place d’un protocole médical qui ne répond à aucune nécessité médicale mais vise à transformer ces corps jugés « anormaux » en corps « normaux », suivant les catégories de sexes « homme » et « femme ». De nombreuses mutilations sexuelles ainsi que des traitements hormonaux sont ainsi imposés sans le consentement des personnes concernées, le plus souvent très jeunes. Pratiquement toujours irréversibles, entraînant parfois la stérilisation et provoquant souvent d’autres effets secondaires, ces atteintes particulièrement violentes à l’intégrité physique des personnes intersexes sont insupportables, jamais sans conséquences psychiques pour les personnes qui les subissent.

Le Comité contre la torture de l’ONU lui-même, dans ses « Observations concernant le septième rapport périodique sur la France », a recommandé à notre État de « prendre des mesures législatives, administratives ou autres nécessaires pour garantir le respect de l’intégrité physique des personnes intersexuées ». La France doit mettre fin à ces pratiques !

02.png
Il y avait aussi beaucoup de revendications également portées par les associations intersexes :

1. L’arrêt immédiat des opérations et des mutilations, des stérilisations, “traitements” chimiques ou hormonaux forcés, des pratiques psychiatriques imposées sur les enfants et adolescent-e-s Intersexes, l’accompagnement psychologique non pathologisant de leurs parents et l’accompagnement à l’auto-détermination des Intersexes, conformément à la résolution 1952 (2013) du Conseil de l’Europe pour le droit des enfants à l’intégrité physique.

2. La suppression de la caractérisation de l’intersexuation comme “troubles du développement sexuel” dans la classification internationales des maladies et sa déclinaison dans les textes réglementaires en France.

3. La formation et la sensibilisation des personnels en contact avec les personnes Trans et Intersexes (santé, éducation, social, administratif, justice, prisons, etc.), en lien avec les associations Trans et Intersexes.

4. La mise en place de mesures pour favoriser l’accès au monde du travail et aux études et pour protéger les salariéEs Trans et Intersexes.

5. Le respect des droits humains pour les personnes Trans et Intersexes en milieu carcéral.

6. La reconnaissance et la prise en compte de l’extrême fragilité sociale des personnes Trans et Intersexes migrantEs sans papiers dans les demandes de régularisation et d’asile.

7. La suppression des tests d’identification sexuelle pour les compétitions sportives

8. Le financement de campagnes de sensibilisation, en collaboration avec les associations Trans et Intersexes, pour lutter contre la Transphobie et les violences médicales et sociales contre les personnes intersexes et pour la visibilité des personnes Trans et Intersexes.

9. La prise en compte par les médias du kit de l’Association des Journalistes LGBT (AJL) pour le respect des personnes Trans et Intersexes.

03.png
Enfin c’était également super touchant de voir ces pancartes et drapeaux intersexes portées par des personnes alliées trans ou cis. Bref, ce soir, je suis un peu à plat mais je vous embrasse toustes et vous souhaite une belle soirée.

___________________

  1. https://alicecoffin.wordpress.com/2016/10/09/convier-emmanuel-pierrat-a-un-congres-lgbt-camarade-gay-entends-tu-la-colere-des-femmes/
Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s