La non-appartenance

Comment les gens se reconnaissent, s’approchent, s’accordent ?
Moi je n’y arrive pas,
ou si peu.
Parfois la magie opère mais s’étiole ou se fracasse brutalement.
De façon invariable.

Je renonce un peu plus à trouver ce lieu, ce lien, où j’appartiens à un groupe,
où je ne suis plus seul.
Plus le temps passe, plus je suis affamé de ça
et plus la désillusion est rude.
Je me dis que c’est moi qui ai un problème.

Je ne dois pas faire bien les choses.
Je dois avoir des attentes irréalistes.
Je dois être un poids pour les autres.

Une part de moi a ses petites théories;
comment ça pourrait être autrement avec ce que j’ai vécu ?
Je suis marqué par la non-appartenance.
Dans ma famille d’origine d’abord.
Qui je suis, ce que je suis, les a toujours gêné,
rendu honteuses et honteux;
les coups de scalpels et les piqures en sont des preuves,
l’injonction au secret aussi,
leur gêne chronique complète le tableau.

Je suis marqué par la non-appartenance.
A l’école aussi,
je n’ai pas su aller vers les autres,
ni laisser les autres s’approcher de moi
pendant longtemps.
Leur rejet alternait avec ma peur de leur proximité.
Distance ou intimité étaient deux risques, deux douleurs.

Etre pédé n’a pas aidé non plus.
Mon nom à la craie avec l’insulte, sur les murs du collège,
les insinuations aussi, les humiliations,
personne pour prendre ma défense.
Peut-être que ça a permis de mettre un sens plus précis
sur ce rejet depuis toujours.
Peut-être que ça m’a juste donné une autre occasion
de me sentir dégoutant dans le regard des autres.
De comprendre que c’était ça qui clochait,
et qui m’éloignait d’elleux.

Constitué de tant d’années de rejet, de honte, de haine de moi-même,
pourrais-je un jour guérir de ce passé
qui me rend discordant et désaccordé
y compris de mes supposées communautés d’appartenance ?

Suis-je irrémédiablement cassé ?
La peur et la tristesse occupent tellement ma vie.
Leur poids me fatigue, m’endolorit.
Comment lever cette malédiction ?
Une part de moi y croit encore
mais les années passant me font constater que je suis épuisé
par tant de chemins qui n’ont pas aboutit.

Une réflexion sur “La non-appartenance

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s